Présentation


Linnea l'apicultrice


Linnea est arrivée à Hiva Oa en 2002, avec son mari qui est le dentiste pour les 3 îles sud de l’archipel de Marquises. Maman de 4 jeunes enfants, après une petite carrière dans l’enseignement auprès des collégiens, elle décide en 2013 de transformer la passion familiale pour l’apiculture et les abeilles en activité professionnelle.

La formation aux Marquises n’est pas aisée, d’abord autodidacte, la venue organisée par le pays d’un formateur de l’ANERCEA, Jérôme Régnault, fut une aubaine qu’elle a pleinement saisie.

La formation se poursuit chaque jour auprès des abeilles et de la nature. Aux Marquises l’importation d’abeilles et reines est totalement interdite pour préserver les abeilles de tous les fléaux qui les frappent de part le monde.

Il a donc fallu commencer par enrucher quelques essaims sauvages, avant de pouvoir les multiplier de manière plus classique.

Il a aussi fallu apprendre la menuiserie pour construire les ruches en bois local (pin des caraïbes), avec l'aide de SEBM (Société d'Exploitation du Bois des Marquises).

Linnea l'apicultrice
Miel des Marquises

La cire est également interdite d’importation, donc il faut du temps aux abeilles pour bâtir les nouveaux rayons naturellement. Cette cire pure est réutilisée en circuit fermé au sein de l'exploitation pour renouveler les cadres des ruches.

Tout est plus compliqué aux Marquises, mais « gémir n’est pas de mise aux Marquises », et à force de persévérance et de travail, et avec le soutien de sa petite famille, l’exploitation est maintenant lancée, même s'il beaucoup reste à faire.

Linnea et son mari sont également impliqués dans la gestion de la coopérative apicole de l’île pour soutenir le développement coopératif de cette activité.

La miellerie pilote des Marquises

Financée par l’Etat Français, avec le pays de la Polynésie Française, la miellerie pilote des îles Marquises, présente un équipement hygiénique optimal pour garantir un miel de qualité, avec un taux d’humidité idéal pour sa conservation (inférieur à 18%).

Elle est gérée par la Coopérative Apicole Haatepeiu O Te Pua Akau de Hiva Oa, qui a pour objectif de soutenir tous les jeunes souhaitant se lancer dans cette activité.

Abeilles des Marquises